Soutenir le peuple ukrainien : contribution financière de la CoVe

Information générale

Lors du dernier conseil de communauté du 4 avril 2022, Jacqueline Bouyac, présidente de la CoVe, a proposé une délibération entérinant une contribution de 5000 € de l'intercommunalité au Fonds d’Action Extérieur des Collectivités Territoriales (FACECO). Ce fond a été activé par l’État pour fédérer les initiatives en faveur de l’Ukraine. Le soutien a été voté à l'unanimité.

Intervention en préambule du conseil de communauté

"Le 24 février dernier, Vladimir Poutine, lançait une offensive sans précédent sur le sol ukrainien, faisant basculer le quotidien de millions d’hommes, de femmes et d’enfants dans l’horreur de la guerre.

Car il s’agit bien d’une guerre ; une guerre contre la démocratie, contre les valeurs de l’Europe. Ce sont les conventions internationales bafouées, les impacts humanitaires balayés d’un revers de main, la population civile martyrisée et contrainte de prendre la route de l’exil. Nous ne pouvons l’accepter.

Aussi, la CoVe et nos communes ont elles tout naturellement répondu présentes en organisant ou en coordonnant des initiatives en solidarité avec le peuple ukrainien. De nombreux citoyens du Comtat ont également répondu présent dans un élan de générosité et je voudrais en votre nom les en remercier.

En ce qui concerne notre intercommunalité, nous avons- en coordination avec le Conseil départemental de Vaucluse, le Préfet et l’AMV- assuré le stockage et l’acheminement des dons collectés pour certaines de nos communes vers le Parc des Expositions d’Avignon.

Je vous propose également une délibération entérinant une contribution de 5000 € de notre intercommunalité au FACECO (Fond D’action Extérieur des Collectivités Territoriales) activé par l’Etat pour fédérer les initiatives en faveur de l’Ukraine.  Il s’agit d’un fond géré par des équipes spécialisées du Centre de Crise et de soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères qui assurent la répartition des fonds publics en fonction des besoins exprimés au plus près du terrain.

Je crois que c’est un geste qui s’impose : en solidarité avec le peuple ukrainien et les familles des victimes qu’il déplore.

Et n’oublions pas non plus tous les autres hommes, femmes et enfants, aux quatre coins du monde, victimes, encore aujourd’hui de la barbarie de la guerre."

Jacqueline Bouyac, présidente de la CoVe